1. améliorer la transition entre la classe de troisième et le lycée professionnel ;
  2. accueillir les élèves afin de favoriser leur intégration et marquer leur entrée dans la voie professionnelle ;
  3. rendre les choix d’orientation plus réversibles ;
  4. mieux préparer l’élève aux périodes de formation en milieu professionnel ;
  5. alléger la pression certificative sur l’année de seconde pour rendre plus de temps aux apprentissages du jeune ; en mathématiques et sciences physiques et chimiques, les évaluations des épreuves du diplôme intermédiaire (CAP ou BEP) seront redéfinies par arrêté.
Consulter la circulaire n° 2016-055 du 29 mars 2016.